Qui sommes nous ?

Yann vu par Aurélie

On a beau se connaître quasiment par cœur, difficile d’exprimer par des mots qui il est vraiment.

Yann ?

Je dirais que c’est 31 ans d’énergie et d’optimisme, 25 ans à parcourir les montagnes, 9 ans comme infirmier en psychiatrie et bientôt 10 ans à me supporter !

Grand passionné de montagne, depuis tout petit déjà lorsqu’il suivait son père berger en transhumance. Son amour pour la montagne n’est allé alors que grandissant, alternant grimpe, longues voies en montagne et alpinisme.

Sportif invétéré, il est incapable de rester sans rien faire !

Son sang froid face aux difficultés et son envie qu’on aille toujours ensemble au bout, m’ont permis de me dépasser lorsque je me sentais en difficulté lors de certaines ascensions.

Pourquoi je pars avec lui ? En mettant de côté les sentiments, je pense que grâce à son énergie, son entrain en toute situation, ses 90% du temps où il est de bonne humeur (les 10% restants c’est moi qui les subis !), sa facilité à aller vers les autres,  et bien sûr son sens de l’orientation inné (ceux qui me connaissent bien savent que le mien est bien au chaud au fond de mes chaussettes), il est celui qu’il me faut pour ce voyage à vélo !

Et puis qui va réparer mon vélo s’il n’est pas là ?!

Aurélie vue par Yann

Aurélie pour qu’elle s’épanouisse, il faut qu’elle soit en mouvement !

Quand elle n’est pas en vadrouille, elle travaille comme enseignante spécialisée pour les enfants déficients auditifs.

Touche à tout, elle peut grimper tout un week-end et enchainer avec un vernissage le dimanche soir.

Curieuse, elle aime découvrir les choses, voyager évidemment.

Elle m’a toujours surpris par sa capacité à être à l’aise partout sans trop forcer. Une cheville hors service, mais c’est pas grave, on fait quand même un trek le lendemain…

Un projet fou à réaliser, appelez Aurélie !

Alors cette idée d’un tour du monde à vélo, est ce vraiment une surprise quand on la connait ?

Un voyage à vélo c’est quand même beaucoup de chiffres quand on y pense : des kilomètres à parcourir, des dépenses à budgétiser, un certain nombre de pays à traverser, le nombre de jours où on mangera du poulet, le nombre de rayons que compte une roue, le nombre de maillons d’une chaine…

Pourquoi cela ? Parce qu’il est impossible de parler d’Aurélie sans parler de sa lubie pour les chiffres et le calcul. Je me suis toujours demandé de qui ou de quoi cela pouvait venir ? Est-ce ses 8 années passées aux manettes de séjours adaptés à manier des budgets pour 50 personnes, sa licence de maths ou ces après midi passés en famille devant l’émission des chiffres et des lettes ?! Vous avez besoin d’un comptable pour faire des conversions monétaires à n’en plus finir, pensez à elle !

Après ces années passées à la découvrir chaque jour un peu plus, bien sûr les anecdotes ne manquent pas.

Souvent elle tempère mes projets un peu loufoques mais je ne sais pas si, au fond , ce n’est pas elle la plus rêveuse dans notre couple. Alors que ce voyage ne fait que commencer, il semble qu’elle projette déjà le suivant…